LogoAdaly par Nicolas Leymoneries

 

Notre association a pour but de faire connaitre la ville de Dalat (Vietnam), de promouvoir son développement, plus particulièrement sur le plan sanitaire, social et éducatif, dans le respect des valeurs de la Francophonie.

 

Ses membres travaillent aussi :

 

  • A la Mémoire du Docteur Yersin, découvreur notamment du bacille de la peste "Yersinia pestis".

  • Et plus généralement à la promotion de l'amitié et de la coopération entre les peuples de France et ceux du Vietnam.

 

AD@lY est organisée en trois commissions :

 

 

 

Dans le droit fil de l’œuvre d'Alexandre Yersin qui a découvert le site de la ville en 1893.

 


*

Assemblée générale d'ADALY 2020


Objectif général :
Bilan de 25 ans
Recomposition du Bureau
Perspectives d’avenir

Objectif spécifique : établissement du Bureau et du fonctionnement de la Maison de la francophonie de Montpellier annoncée le 22 septembre par Clare Hart au nom de Michael Delafosse, maire de Montpellier, à la Salle des Actes de la Faculté de médecine avec le parrainage de Edgar Morin
Intégration au Réseau International des Maisons des Francophonies

 

Anna Owhadi Richardson
Presidente d’AD@lY


Contact : adalyen34@gmail.com
Tel : 0610389014
Mission confiée par Clare Hart, vice Présidente de la Métropole, conseillère municipale de la Mairie de Montpellier
Chargée des relations internationale.

 

Courrier de Pascal Brémond

Cette première visio-réunion du 13 novembre 2020 pour la Maison de la Francophonie de Montpellier, en lieu et place même de son futur siège social dans la Maison des Relations Internationales, a eu véritablement l’allure d’une pose de première pierre d’un édifice avant sa construction.

 

Tel un cortège fraternel bonnenfant, bienveillant et chaleureux mais pas moins pertinent, constructif et prospectif, autour d’Anna Owhadi Richardson et de Clare Hart, notre élue référent, plus d’une vingtaine de personnes ont échangé pendant près de trois heures sur leurs expériences, leurs envies et leurs visions pour ce projet commun : la langue française et ses valeurs — Différents Égaux Unis — véhiculées par le patrimoine cultuel de l’esprit de notre nation d’hier à demain.

 

Comme l’a précisé avec enthousiasme le recteur Phillipe, dynamiseur et coordinateur d’une renaissance des Maisons de la Francophonie intra-territoriale, nous faisons parti d’un ensemble de Maisons qui a ses règles mais dans les quelles nous sommes libres de développer les projets qui nous plairont. Tout autant que nous avons à disposition des projets déjà existants repris par plusieurs Maisons comme « La caravane des 10 mots » ou « La minute francophone ».

 

Les différents partages ont fait ressortir deux points principaux : les publics ciblés et les événements pour l’année 2021, cinquantième anniversaire de la naissance de la Francophonie. Clare Hart précise d’ailleurs que comme il s’agit du cinquantenaire, nous ne sommes pas tenus à la seule semaine du 20 mars pour développer plusieurs cessions d’événements. Mars étant très proche.

 

Concernant les publics, en soutien avec Mme la Rectrice, il s’agira de proposer des projets qui seront diffusés dans toute l’Académie avec une attention particulière pour les Collèges et les Primaires.

Par ailleurs, il est ressorti que la langue française en général et la francophonie en particulier, devait retrouver leur place de manière populaire et plus seulement élitiste et savante, à l’instar des québécois.

Concernant les projets, plusieurs propositions ont été émises, notamment une longue présentation de possibilités par Awa Sagna, une chanson multiculturelle en cours avec des jeunes de quartier sur les trois valeurs de la Francophonie par Pascal Brémond, ou Pierre Journeaud qui a déjà planifié des animations à l’Université des Lettres pour la semaine du 20 mars 2021.

 

Sous les sourires et les envies gourmandes des participants de tout horizon, ambassadeur, élue, universitaires, auteurs, représentants d’autres Maisons… le mot commun aura été finalement « ensemble et de manière hollistique ».

 

Les prochaines étapes sont désormais d’une part de constituer le bureau, les statuts et l’équipe technique qui mettra en place les projets ; et d’une autre, de réunir cette équipe technique pour envisager la semaine du 20 mars avec trois mots d’ordre : faisabilité, réalisme (temps), sans s'éloigner du cadre de la légitimité de la Francophonie.

Intervention de Bruno Bodard

A vrai dire, j'ai appris l'existence d'Alexandre Yersin lorsque je me suis rendu à Nha Trang pour y découvrir sa baie magnifique.

 

Episode que je relate dans mon livre Les Fabuleuses Histoires des plus Belles Baies du Monde.

En effet, durant la visite de la ville, outre la maison de Bao Dai, mon ami Yvon Dupré m'entraina voir l'institut Pasteur situé face à la plage et de me conter sur place la vie de ce grand homme.

Cette découverte fut une révélation pour moi et de me jurer, à mon retour, de mieux le faire connaitre en France. Pour ce faire, je me suis rapproché d'Ad@ly, sur les conseils de mon ami Nguyen Hao Tam.

C'est ainsi, qu'en tant qu'élu de Treffléan, j'obtenais en 2006 l'accord du conseil municipal pour baptiser une rue de la commune Alexandre Yersin et de la faire baptisée par Anh Dao Traxel. (voir photo)

A présent, mon engagement se porte sur la réalisation d'un tournoi de golf à Dalat, baptisé "le grand prix Alexandre Yersin", réservé aux francophones et francophiles et dont les bénéfices seraient reversés à la recherche pur l'immunologie.

Une action, menée sous l'égide d'Ad@ly et la maison de la francophonie de Dalat, telle que l'aurait aimé Yersin et en phase avec Montpellier Med Vallée, la cité qui fait le lien aujourd'hui entre Dalat et la recherche médicale.



*

Le dernier film documentaire sur la vie d'A. Yersin par Stephane Kleeb ..

 

Ce n'est pas une vie que de ne pas bouger

 

En tant que réalisateur du film documentaire sur Alexandre Yersin, j’ai récemment été interviewé par la Radio BBC World Service simultanément avec le professeur Maxime Schwartz, ancien directeur de l’Institut Pasteur et Dr Mary Brazelton de l’Universite de Cambridge, specialiste de la recherche sur l’histoire de la médecine en Asie. Le programme sera diffusé sur BBC World Service entre le 8 janvier et le 11 janvier 2021.

 

Le programme sera également disponible sous forme de Podcast de BBC World Service

BBC World Service- the Forum- Downloads

Je suis heureux d’annoncer que mon documentaire” Ce n’est pas une vie que de ne pas bouger” sera disponible sur le site www.adaly.net jusqu’à dimanche soir le 29 novembre 2020

Signé : Stéphane Kleeb


DERNIÈRES NOUVELLES ..



*

Journée de la Francophonie 2020


Intervention du Recteur Christian Philip

LE RÉSEAU DES MAISONS DE LA FRANCOPHONIE,

UNE INITIATIVE POUR CRÉER UNE FRANCOPHONIE DES TERRITOIRES 

 

 

La Francophonie institutionnelle existe à travers l’OIF et ses opérateurs. Plusieurs États francophones agissent pour promouvoir et développer la francophonie dont la France qui est son principal bailleur de fonds à travers la part prise dans le financement des organisations francophones ou son aide bilatérale. Mais force est de constater que la francophonie est en recul. Il ne faut pas s’arrêter aux chiffres avancés par ceux qui se fondent seulement sur la démographie des pays africains francophones car nombre de jeunes dans ces pays ne parlent pas ou peu le français. La faute à un système scolaire défaillant. Et les meilleurs de leurs jeunes privilégient désormais les universités anglo-saxonnes. Surtout qu’en France être moderne semble pour nos élites consister à utiliser l’anglais ( voir la publicité, la pratique des grandes entreprises, les logos de nombreuses collectivités... ). Aussi il est temps de réagir. Réagir en mobilisant la société civile. D’où l’initiative des Maisons des francophonies.

 

Il ne s’agit pas d’un combat contre l’anglais. Il faut parler aujourd’hui la langue de communication internationale. Mais ceci ne peut signifier oublier notre langue. L’ objectif est de faire comprendre que la mondialisation ne saurait être synonyme d’uniformisation. La francophonie cela signifie défendre la diversité culturelle et linguistique à savoir parler, utiliser plusieurs langues. La francophonie c’est promouvoir une langue qui appartient-avec d’autres- au patrimoine mondial de l’Humanité, c’est promouvoir une certaine conception de la vie, des valeurs comme le respect des Droits de la personne et la démocratie. 

 

La francophonie des territoires vise à créer des structures qui rassemble sur un lieu donné associations et individus qui ont cette volonté en commun de montrer que le français est un bien commun que nous ne pouvons laisser se déliter. Comme se sont créés des Maisons de l’Europe pour promouvoir l’idée européenne, nous avons pris l’initiative de créer des Maisons des francophonies ( le pluriel est important ). Il ne s’agit pas de créer une structure complémentaire s’ajoutant simplement à celles existantes mais, en respectant leur autonomie, de leur proposer de se retrouver dans un lieu commun pour échanger de bonnes pratiques, dialoguer, construire des activités communes. Déjà existent ou sont en projet une dizaine de Maisons en France et le réseau international se structure ( il comptera à la fin de 2020 une cinquantaine de membres répartis sur tous les continents ). Le réseau international est copréside par Michel Robitaille, Président de la Maison des francophonies des Amériques, et moi-même. Il vient de lancer sa première activité commune, le concours Ma Minute Francophone. Notre principale ambition sera de s’adresser à la jeunesse pour que notre combat devienne le leur. Ainsi nous proposons aux autorités éducatives d’aller dans les lycées pour, en lien avec les professeurs, faire connaître la francophonie, ce qu’elle représente, ses valeurs.

 

Notre Réseau est heureux d'accueillir en son sein la future Maison de la francophonie de Montpellier dont Anna Richardson prend l'initiative. Je suis persuadé, connaissant Anna, que cette Maison sera vite active et prendra toute sa place dans le RIMF ( dont Nicolas de Leymonerie à Dalat est membre du Bureau du Réseau ). Merci aussi à la ville de Montpellier et à d'autres partenaires locaux d'exprimer leur intérêt.

 

Christian Philip   

 


Intervention du Doyen Mondain


Intervention de Madame Clare Hart


Intervention de Gérald Chanques

Le 22 septembre 2020, le Doyen Alexandre Yersin aura 157 ans, et la Doyenne des Universités de Médecine, 800 ans, un mois, et cinq jours.

 

C’est en effet à Montpellier qu’est né le 17 août 1220 l’enseignement médical universitaire moderne tel qu’on le connait aujourd’hui : pour la première fois de l’Histoire, l’autorité du Pape mettait fin à un enseignement et une pratique de la médecine totalement dérégulés qui pouvaient faire le commerce des charlatans et des hérétiques. Du contrôle, mais aussi de l’autonomie, tels sont les ingrédients de la charte de fondation juridique de notre Université, un chef d’œuvre d’équilibre. De générations en générations, l’Université des médecins construira une école et une pensée de l’Homme réfléchi dans sa globalité et son milieu, le concept du « One Health » redécouvert aujourd’hui.

 

Nous avons à Montpellier un patrimoine matériel inestimable. Mais plus encore, ce patrimoine lapidaire est le témoin de l’héritage immatériel universel laissé par les générations à travers les siècles, tel un petit poucet laissant des pierres pour baliser le chemin. Chaque pierre de ce patrimoine est un symbole philosophique humaniste. Nous pourrions en citer plusieurs pages.

 

J’aime bien par exemple l’idée d’une bibliothèque révolutionnaire qui n’a pas que des livres d’anatomie mais aussi des recueils de poèmes, des livres d’histoire et des partitions musicales. Les professeurs qui l’ont constituée dans le prolongement des Lumières ont voulu étudier l’Homme dans toutes ses dimensions, car le médecin doit saisir toutes les subtilités des sentiments humains. J’aime ce jardin des plantes dirigé par un médecin depuis plus de 400 ans. Le conservatoire de botanique marche en descendant le long du boulevard Henri IV  avec le conservatoire d’anatomie : des milliers de spécimens humains et végétaux se regardent face à face dans une symétrie naturaliste. De Rabelais, nous retiendrons que « Science sans Conscience n’est que ruine de l’Âme » et une recommandation : « Vivez Joyeux ! ». Elle est gravée dans la pierre de son monument offert par les carabins du 7ème centenaire. Ceux du 8ème ont aussi préparé une sculpture monumentale, pour l’offrir au nouveau campus. Il a été prévu qu’elle emporte un peu de l’ancienne dans une continuité intergénérationnelle. J’aime tout dans ce patrimoine et cet avertissement qui accueille les étudiants et les docteurs à l’entrée de leur Faculté : « L’art est long », le premier aphorisme d’Hippocrate.

 

Hippocrate encore, dans la salle des actes, dont le buste antique vieux de 2000 ans a été offert par Bonaparte à la Faculté pour orner la devise de l’école : « Hippocrate était de Cos, il est maintenant montpelliérain ». Ceux qui seront docteurs dans trente secondes prêtent ainsi serment « devant l’effigie d’Hippocrate ». Ils viennent d’avoir défendu leur thèse de doctorat sur une table chinoise, également antique. Une table ayant appartenu au pasteur Paul Richardson dont les cendres reposent dans le lac de Dalat au Vietnam. Le Vietnam, c’est le pays d’adoption de Yersin qui y vécut plus d’un demi-siècle et y finit ses jours. Yersin a fondé Dalat pour y construire un sanatorium. Il a fondé également la Faculté de Médecine de Hanoï dont il sera le premier Doyen. Depuis 2002, cette table est une autre pièce de notre héritage. Elle a été offerte à la Doyenne des Facultés de médecine pour commémorer le centenaire de la Faculté de Hanoï. C’est le Docteur Anna Owhadi-Richardson, la petite-fille du pasteur, qui en a assuré la transmission. Anna est venue étudier la médecine à Montpellier sur les recommandations de son grand-père. Elle y découvre que la peste y a sévi de manière historique à plusieurs reprises, que Saint Roch y serait né, et que Yersin, le découvreur du bacille, le fameux Yersinia pestis, y a même des gènes, ceux de sa grand-mère qui aura fui les dragonnades contre les protestants pour aller se réfugier en Suisse et y fonder une famille, celle de Yersin.

 

Beaucoup de coïncidences et surtout et avant tout la ferme volonté d’une femme, Anna, de laisser un petit caillou dans la salle des actes de cette Faculté historique. Pour rappeler que deux civilisations éloignées de 10000 kilomètres sont unies par une longue histoire, et pour promouvoir la francophonie à travers le monde. Car elle est une source de diversité culturelle. Cette diversité paisible a été jadis le terreau intellectuel de la médecine montpelliéraine, une médecine au croisement des mondes arabo-andalou, italo-byzantin, et judéo-chrétien. Cette diversité paisible a permis aussi, il y a un siècle, l’éveil du Vietnam à la médecine occidentale moderne. Toutes, preuves d’une paix possible. Merci Anna de le rappeler par ces petits cailloux laissés aux futurs médecins sur le chemin de leur école, et aux heureux visiteurs de ce patrimoine universel qui touche chacun.

 


 

Professeur Gérald Chanques

 

Secrétaire général des 800 ans de la Faculté de Médecine-Université de Montpellier

 

gerald.chanques@umontpellier.fr

 

www.800ans.fr

 

 


Courrier de Monsieur l'Ambassadeur du Vietnam en France

Télécharger
lettre a AD@LY.pdf
Document Adobe Acrobat 785.6 KB

Intervention de Monsieur Louis Reymondon


Intervention de Mr Pierre BOUCAT

FRANCOPHONIE

 

S'exprimer en langue française et aimer le faire, est un véritable choix pour qui n'est pas né Français. Lorsque la langue d'origine n'est pas forte, la concurrence avec l'anglais international tourne vite à l'avantage de ce dernier, porté par le vecteur économique.

 

Dans certains pays, Iran, Liban entre autres, le choix était marqué par le clivage entre culture et économie et marquait souvent des différences sociales.

 

Et pourtant le Français ouvre toutes les portes de la communication, depuis la poésie de François Villon et Ronsard jusqu'à la truculence de Michel Audiard en passant par Descartes et Alexis de Tocqueville. « C'est une langue belle, la langue de chez nous » chante Yves Duteil, et les poêtes modernes que sont Brassens, Brel, Moustaki, Robert Charlebois...nous montrent bien qu'elle peut s'adapter à toutes les origines et niveaux de culture de base. Ce n'est pas François Cheng qui nous dirait le contraire, ni Amin Maalouf, ni Aimé Cesaire.

 

Je me souviens qu'après une longue traversée du Sahara avec une équipe de télévision, nous avions été reçus à Nouakchot par le Président Moktar Ould Daddah, et qu'il a évoqué Saint Exupery. Quel beau symbole que le choix de l'auteur de Terre des Hommes, transportant du courrier postal, pour illustrer la vocation communicatrice du français.

 

De la poésie à la rigueur réglementaire, de Du Bellay à Napoléon, de la rédaction des Droits de l'Homme à la charte des jeux olympiques, tout illustre ce que Antoine de Rivarol nommait « l'universalité de la langue française »

 

 

 


Contribution de Mademoiselle Anh Thu

La base de l'intervention de Mlle Anh Thu est la thèse qu'elle vient de terminer :

 

 

 

 

 

Le Vietnam : une destination touristique kitsch ? Exemple de la station climatique : Dalat

 

De gauche à droite :

Pierre Journoud*, Anh Thu et Anna 

*Vice President d’AD@lY, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paul Valery Initiateur du DU Tremplin pour la Vietnam


Intervention de Pierre Journoud



Concours de BD francophone à Dà Lat

 À l'occasion de la fête de la Francophonie 2020, AD@lY, par sa Présidente Mme Anna Owhadi-Richardson, a apporté un soutien déterminant à la Maison de la Francophonie de Dalat dans l'organisation de son premier concours de la bande dessinée francophone.
04/07/2020 09:15
Malgré la crise sanitaire, le Centre francophone Antenne de Dà Lat a organisé, pour la première fois, un concours de BD en langue française à l’attention des élèves du collège Tây Son et du lycée Thang Long de cette station climatique.
>>Bilan positif pour Antenne, le Centre francophone de Dà Lat
>>Des bandes dessinées par des jeunes pour des jeunes

Cette collégienne a remporté le premier prix dans sa catégorie.

Initialement prévue pour la Fête de la Francophonie (20 mars), la remise des prix a eu lieu récemment lors d’une modeste journée de remise des récompenses en raison des mesures de prévention contre la pandémie de COVID-19. Dix bandes dessinées ont été produites par des collégiens et lycéens des classes de français du collège Tây Son et du lycée Thang Long dans la ville de Dà Lat de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).

La composition devait être une petite BD réalisée à la main ou par ordinateur, de quatre pages numérotées au format A4, vertical, le tout comprenant entre 24 et 32 cases, et au minimum 200 mots de textes intégralement en langue française (dialogues + commentaires). La BD pouvait être en couleur ou en noir et blanc, et les élèves pouvaient utiliser des moyens traditionnels (crayon à papier, crayons de couleur, feutres ou peinture) ou numériques. Enfin, elle pouvait être réalisée par un ou deux auteurs.

Des résultats à la hauteur des espérances

Premier prix (catégorie Lycée) : "Leçon de Andy" par Nguyên Huynh Vinh Quang et Lai Hang Phuong Thu.
Le thème général qui avait été choisi par les organisateurs était "L’eau et ses défis pour l’avenir". Il était ainsi possible que l’histoire tourne autour de la pollution de l’eau (chimique, plastique…), du manque d’eau potable, des inondations, de la sécheresse ou tout autre sujet proche de ce sujet.

Pour décerner les différents prix imaginés par l’équipe du Centre francophone Antenne de Dà Lat, un jury a été constitué avec les membres suivants : Renaud Mouraux, dessinateur au Studio Hergé-Moulinsart ; Nguyên Thái Son, président de l’Association interface francophone Paris ; Alain Gnocchi-Espérinas, président de l’Association d’amitié franco-vietnamienne Montpellier Hérault.

Grâce au soutien d’associations francophones, des prix très inté-ressants étaient à gagner, d’une valeur totale de plus de 6 millions de dôngs, ainsi que des bandes dessinées ou manga en français.

Le Centre francophone Antenne de Dà Lat en a profité pour remercier chaleureusement tous ses soutiens francophones traditionnels depuis plusieurs années : AAFV Montpellier Hérault, Interface Francophone Paris, AD@lY, les Amis francophones du Vietnam ainsi que la librairie française Nam Phong à Hô Chi Minh-Ville.

Du côté institutionnel, il a remercié aussi le Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique de l’OIF de même que l’Institut français au Vietnam. Le Centre donne rendez-vous à tous les jeunes francophones de Dà Lat pour de prochains défis et encore bien d’autres événements francophones à venir.

Pour en savoir plus : 
Site Internet : http://antenne.vn/fr/concoursbddalatfr/
Contact : contact@antenne.vn
 
Texte et photos : Hervé Fayet - CFADL/CVN

 


Coopération Occitanie - Lam Dong

 

 

Dans l'après-midi du 20 novembre 2019, M. Pham S, Vice-président de la province de Lam Dong, et M. Guillaume Cros, Vice-président du Conseil Régional d’Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, ont signé une lettre d'intention de coopération entre le Comité populaire de Lam Dong et le gouvernement régional d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

 Le contenu de la coopération a été proposé par le Lam Dong selon 4 domaines principaux: la construction associée à la protection du patrimoine architectural français à Da Lat, la formulation d'une planification urbaine et l’agriculture durable. Le climat de Da Lat étant comparable à celui de la France, un échange d’expériences dans le tourisme est aussi envisagé ainsi que des mesures de préservation culturelle du patrimoine matériel et immatériel des différents groupes ethniques. De plus, d'autres sujets ont également été mentionnés lors de la réunion comme la francophonie, la santé et l'éducation.

 

À partir de cette lettre d'intention, un accord de coopération sera ratifié par les deux parties afin de concrétiser les engagements ci-dessus et de fournir un mode de fonctionnement pour la mise en œuvre de ces programmes de coopération dans les temps à venir.

 

Coopération Occitanie - Lam Dong

 

Un courrier bien intéressant de Guillaume Gros, Vice-Président du conseil régional à l'association ADALY :
Objet: Mission exploratoire de la Région Occitanie au Vietnam.

Madame,

 

Suite aux assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne organisées à Toulouse en avril dernier, la Région Occitanie, dans le cadre de sa feuille de route « Relations internationales », a décidé d’approfondir les pistes de coopération avec le Vietnam et ainsi d’organiser une mission exploratoire du 17 au 20 novembre prochain.

 

Je représenterai Madame la Présidente, Carole DELGA, au cours de cette mission institutionnelle exploratoire, en format restreint. Cette mission aura pour objectifs d’identifier avec la province Lam Dong des opportunités de projets communs dans les domaines de l’agriculture, du tourisme, de la culture et du patrimoine.

 

Je ne manquerai pas de vous convier, dès mon retour, à une réunion de restitution, avec l’ensemble des acteurs d’Occitanie impliqués au Vietnam, afin de vous faire part des pistes de coopération que nous aurons pu évoquer avec les représentants de la province du Lam Dong.

 

Je vous prie de recevoir, Madame, mes respectueuses salutations.

 

 Guillaume CROS  
Vice-Président du Conseil Régional, en charge des affaires européennes, des fonds structurels, de la coopération au développement, de l’évaluation et de la prospective
guillaume.cros@laregion.fr | Tél.: +33 (0)5 61 33 53 83 
www.laregion.fr

 

.. D'AD@lY

l Plus de détails avec l'onglet Actualités l


  • 22 Mars 2018 l Assemblée Générale d'AD@lY, à 10h à la Salle des Actes de la Faculté de médecine.

 

  • 10 Septembre 2017 l AD@lY à l’Antigone des association de Montpellier, vous souhaite la bienvenue à son stand N°454, place de Thessalie, à côté de celui de l'AAFV. On vous y parlera notamment de l'AFAPE "Association Francaise pour l'expertise de l'Agent Orange et des Perturbateurs Endocriniens". En savoir plus, cliquez ici l Antigone des associations

 

  • 15 Avril 2017 l Parution du roman "BADAWI", écrit par Mohed Altrad et traduit en version bilingue, français et vietnamien, à l'initiative d'AD@lY. En savoir plus, cliquez ici l Le roman "Badawi" par Mohed Altrad

 

  • 27 Mars 2017 l

 

  1. Journée de la Francophonie de Montpellier à l'initiative et organisée par AD@lY à et en partenariat avec l'Université Paul-Valéry Montpellier 3 (UPVM3). En savoir plus, cliquez ici l Journée de la Francophonie de Montpellier 2017
  2. Assemblée Générale d'AD@lY de 10 à 12 heures à Gazette Café, Montpellier. En savoir plus, cliquez ici l Assemblée Générale 2017

 

 

  • 18 Février 2017 l Fête du Têt 2017 par AD@lY et l'UEVM (Union des étudiants vietnamien de Montpellier). En savoir plus, cliquez ici l

 

  • 27 Janvier 2017 l Vœux d'AD@lY pour l'année du Coq de Feu. En savoir plus, cliquez ici l

Vœux d'AD@lY pour l'année du Coq de Feu


.. AUTOUR D'AD@lY


  • 3 et 4 Mars 2018 I Organisation de l’événement « Yersin, un francophone à la fondation de Dalat» à l’occasion du 75ème anniversaire de la mort d’Alexandre Yersin par l'Antenne francophone de Da Lat. En savoir plus l Cliquez ici « Yersion, un francophone à la fondation de Da Lat ».

 

  • 24 Février 2018 l Fête du Têt organisée par l'AEVM en partenariat avec AD@lY.

 

 

 

  • 27 Avril 2017 l Création de FAPE : Fondation pour la recherche sur l'Agent Orange et les perturbateurs endocriniens. En savoir plus l Cliquer ici 27 AVRIL 2017 - Création de FAPE

 

 

  • 2015 à nos jours l Tran To Nga et la lutte contre l'Agent Orange. Tran To Nga, soutenue par AD@lY, poursuit en justice les géants de la pétrochimie qui ont fabriqué l'agent orange utilisé au Vietnam. Pour poursuivre son combat, elle fait un appel à dons. En savoir plus l Cliquez ici L'Agent Orange

 

  • 6 au 28 Octobre 2016 l Forum d'affaires France-Vietnam à Hô Chi Minh Ville. Les PME/ETI inscrites auront un programme de rencontres « B to B » avec des sociétés dont les activités correspondent à leurs objectifs de développement. En savoir plus l Cliquez ici Forum d'Affaires France-Vietnam 2016

 


Nous sommes aussi sur Facebook !