Les Dix Mots 2011


Logo de l'OIF

Comme tous les ans, lors de la journée internationale de la francophonie, un grand concours est lancé sur le thème des dix mots : Il s'agit de proposer un petit texte incluant les dix mots en question à l'organisation du concours.

www.dismoidixmots.culture.fr

Les élèves de la classe de 7A1 à Dalat
Les élèves de la classe de 7A1 à Dalat

les mots 2011 :

ACCUEILLANT, AGAPES, AVEC, CHOEUR, COMPLICE,
CORDEE, FIL, HARMONIEUSEMENT, MAIN, RÉSEAUTER

Cette année, en collaboration avec le rectorat de Montpellier, une contrainte supplémentaire est ajoutée localement dans l'académie de Montpellier ainsi qu'au Vietnam : que le texte soit le commentaire d'un proverbe vietnamien :

TIEN HOC LE - HAU HOC VAN

Voir l'affiche ci-dessous :


20 MARS 2011
Journée internationale de la francophonie
Montpellier-Dalat


Concours scolaire
Slogan des écoles vietnamiennes à décliner
en français et en vietnamien


TIEN HOC LE - HAU HOC VAN
=
APPRENDS D’ABORD LA POLITESSE,
TU APPRENDRAS A LIRE APRES


DIS-MOI DIX MOTS QUI NOUS RELIENT !
Sur le thème de la solidarité et du respect, avec les 10 mots de la
Semaine de la langue française et de la francophonie :
ACCUEILLANT, AGAPES, AVEC, CHOEUR, COMPLICE,
CORDEE, FIL, HARMONIEUSEMENT, MAIN, RÉSEAUTER
Déclinez une fable, un texte, une chanson…un dessin...
Donnez libre cours à votre imagination !
Consultez les fichiers joints, trois illustrations de la démarche
Nombreux prix à gagner !
Voir sur www.adaly.net

 

INSCRIPTIONS PAR MAIL :
DAREIC (Délégation Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération)
ce.recdareic@ac-montpellier.fr
Et copie à : adalyen@yahoo.fr
LA PARTICIPATION A CETTE JOURNEE A EGALEMENT POUR OBJECTIF LA CREATION DE LIENS ET APPARIEMENTS POUVANT DONNER LIEU A DES PROJETS TELS QUE CELUI MENE PAR L’ECOLE LES CIGALES DE FABREGUES
http://www.ac-montpellier.fr/sections/enseignement-scolaire/actions-educatives/europe-international/actualites/actualites-2010-2834


Références:
- Fables de la Fontaine version bilingue traduite par Nguyen Van Vinh, rééditée par l’Harmattan, préfacée par Abdou Diouf, Un tremplin vers le dialogue interculturel.
- Année francophone internationale 2010 -11 p.286 / p 374 -77: « Pour une francophonie qui donne ses chances à tous »


Sites à consulter
www.dismoidixmots.culture.fr
www.anneefrancophone.eu
www.dglflf.culture.gouv.fr
www.20mars.francophonie.org
www.ac-montpellier.fr


Quelques propositions :

Amitié, solidarité!

 

A notre époque, d'Internet et des fils de sa toile accueillante, tous les pays du monde parviennent à se réseauter plus ou moins harmonieusement, pour faire des agapes d'idées amicales.

 

Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, on pourrait faire une ronde tout autour du monde, disait déjà Paul Fort!

 

Ainsi, des liens virtuels, avec des liens réels, peuvent se tresser comme une cordée humaine.

 

Au Viêt Nam, pays cher à mon cœur comme à celui de Yersin, une idée généreuse prévaut dans l'éducation des enfants, de Dalat et d'ailleurs!

 

Apprends d'abord la politesse, tu apprendras à lire après!

 

Non pas que la connaissance ne soit pas primordiale, mais sans d'abord le respect complice de l'autre, la culture perd de sa valeur!

 

C'est pourquoi nous pouvons, reprendre en chœur cette belle idée:

La politesse, mère des vertus, mènera plus sûrement à la culture pour tous!

 

Evelyne Minssen.

_______________________

Impact des leçons des trois bols du Viet Vo Dao

Accueillant un futur disciple du Viet Vo Dao, Le Maître lui explique qu'il peut laisser un élève se tromper pendant des années s'il n'est pas certain de son mental. Puis, avec une simplicité et une évidence déconcertantes il le conduit vers le fil des trois bols et lui dit:
Ton camarade est semblable à un bol, toi tu le remplis. Il existe trois sortes de mauvais bols.

-Celui qui est retourné, rien ne peut rentrer dedans, c'est le camarade qui sait déjà tout, pose trop de questions, remet en doute tes paroles, n'a pas confiance.

-Celui qui est percé, le camarade oublie tout ce qu'on lui apprend, il ne garde rien.

-Celui qui contient du poison, le poison va se mélanger à ce que tu y verses. C'est les cinq poisons de l'esprit: l'orgueil, la jalousie, l'attachement, l'ignorance, la colère .

Tu ne dois pas être complice de ces cinq poisons. Cependant, pour les éliminer, je te conseille, toute ta vie, d'équilibrer harmonieusement les ébranlements qui existent entre ton esprit et ton corps. Tes mains peuvent retranscrire ce que ta tête enregistre. Pour organiser la cordée des camarades qui vont grimper les pentes du savoir, invocation, préparation et attente constituent l'atmosphère dans laquelle baignent tous ceux qui vont te suivre. Parfois, ils forment des chœurs pour chanter la joie d'avoir bien acquis tous les mouvements rythmiques. Alors, à ton tour, pour renforcer les textes traditionnels, les règlements oraux que tu reçois tu dois réseauter tes camarades afin de consigner tous leurs acquis en textes de lois. Par ailleurs, à la fin des exercices physiques le Maître charge son disciple d'accommoder de joyeuses agapes pour impacter les leçons des trois bols.

L'élève, lui se souvient qu'on a toujours besoin d'un plus petit que soi et que rien ne sert de courir, il faut partir à point. Jean de La Fontaine est passé par là, enseignant déjà jadis, les éléments du "mieux vivre ensemble" dans le contexte de la mondialisation, au 21è siècle…

_______________________

Le combat citoyen de la Souris pour le droit humanitaire égalitaire

[la version illustrée en un clic !]


Une souris grise, sachant que le Têt Tân Mao 2011 est l'Année du Chat
se met à chanter à la ronde:


"Monsieur le Chat, bientôt, nous allons vous faire la fête,
Certainement à l'occasion du prochain Têt.
Soyez accueillant et permettez moi de participer à vos joyeuses agapes.
Si vous le voulez, je pourrai inviter le chœur
De l'Armée Rouge ou encore Les petits chanteurs
De Sainte Croix de Neuilly avec M. François Polgar en personne,
Qui j'en suis certaine, se mettra harmonieusement à faire fredonner
A l'unisson de sa main douce ces enfants doués
Pour vous être agréable.
Si tel est votre plaisir malléable,
J'y mettrai haut mon honneur,
Sachant de bonne source qu'à cette heure
Vous avez la chance de dormir.
Puis, vous prenez une autre heure à agir
Et la troisième à attendre
Mes compatriotes et leur sous-genre.
Cependant, ne perdons pas le fil simpliste
De ma demande, et sans être complice
De tous vos multiples caprices
Quand Vous lancez parfois la cordée
Sine die à mes concitoyens pour réseauter …"
Dans l'attente morale et physique que la ponctualité,
Politesse des rois, soit aussi pour vous un signe générateur d'humanité
A mon égard. Permettez, Monsieur le Chat,
Que je m'invite à votre table!


Nguyen Dac Nhu-Mai
Membre de l'Apfa
_______________________

Đầu năm Tân Mão, Mèo tôi ân cần (accueillant) mời bạn tứ phương đến chén (agape) bữa thân mật để cùng (avec) giăng sợi chỉ (fil) hình trái tim (cordée) kết với những bàn tay (mains) hài hòa (harmonieusement) đồng tình (complice) tạo ra mạng lưới (réseauter) thân thiết và đồng thanh (chœur) xây dựng Khối Pháp ngữ

=

Au début de l’année Tan Mao, votre accueillant serviteur le Chat invite chaleureusement les amis des quatre coins du monde à venir faire des agapes pour tendre le fil de la cordée tissé harmonieusement avec des mains chères pour réseauter en complices et pour bâtir en chœur l’Espace francophone.

 

Texte vietnamien et traduction de Vu Ngoc Quynh.

 

Note : l’année lunaire vietnamien commence le jeudi 3 février 2011 et porte le nom Tân Mão, sous le signe du Chat.

_______________________

Le magicien des ZigZagueurs et les dix mots qui relient les francophones


A la fois, souriant et accueillant, le magicien des ZigZagueurs, porta la
main gauche à son cœur et de la droite fit un signe discret à son
complice, un clown habillé haut en couleur et caché derrière le rideau
rouge, tout en annonçant : "Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, nous
voici à l'approche des journées de la francophonie de 2011, et je me
permets d'insister auprès de chacun de vous pour toute la portée de mon
message, nous allons ensemble faire vibrer en chœur les citoyens des
cinq continents ayant le français en partage. Comment ? Voyons, avec de
l'imagination et surtout ce fil ariane (montrant les fils de son micro) qui
pourrait nous conduire aux dédales des méandres des langues aussi belles
que compliquées telles le russe, le moldave, l'indi ou le portugais…
enfin… une autre langue européenne, si vous voulez la placer aussi
harmonieusement que possible dans le concert des nations, quoi. Mais je
ne vous dis pas que réseauter pour le développement de chacune d'elles,
dans les conditions actuelles de pénurie de main d'oeuvre et encore dans
le contexte de la mondialisation, est à prendre avec des leviers de la
communication et il me semble délicat de penser ensuite à vous inviter à
participer à de joyeuses agapes".
En disant ces mots, le magicien sourit, mais au fond de lui même, semble
se moquer de ces gens ahuris, tout en maugréant comme Bazin : ces
enfants n'ont pas l'habitude de pareilles agapes!


Nguyen Dac Nhu-Mai
Equipe de ZizZag
_______________________

Voici une histoire racontée à la veillée, au coucher du soleil, par ma
grand'mère habitant en ces temps là, le village de Sóm C n près de C u
ðá, à Nha Trang :


Monsieur Alexandre Yersin, le vainqueur des Enzymes gloutons


"Aujourd'hui, les Produits Hévéa Inc. représentent le fil dans la cordée
sur devis des appareils frettés pour les structures de ponts, de plate-forme
de forage, de gratte-ciel et de métro souterrain ou surélevé. Alliant son
expérience avec celle des firmes d'ingénierie, les services de la
mercatique relationnelle de cette société ont fini par réseauter toute
l'Asie dans la fabrication des bandes de caoutchouc commercial ou
naturel. Nous sommes loin du temps où M.Alexandre Yersin a mis la
main sur la culture d’Hevea brasiliensis, autrement dit arbre à
caoutchouc, se faisant ainsi complice dès 1898 du développement de
l'économie coloniale indochinoise via M. Michelin qui lui a acheté toutes
ses récoltes en 1984. Cet arbre est encore à l’heure actuelle une des
ressources du Vietnam. Une fois, accueillant des pêcheurs du village de
S m C n venus l'aider à planter des Cinchonas pour produire la quinine
afin de traiter le paludisme, M. Yersin leur a expliqué que toutes les
espèces tropicales aux vertus thérapeutiques devaient vivre
harmonieusement en compagnie des bêtes et de la nature. En effet, ses
plantations haut en couleur se sont étendues dans tout le centre du pays
et lui ont permis donc de subvenir en choeur à ses besoins en bétail et
matériel. Pour remercier les pêcheurs de S m C n, il a organisé à leur
intention de joyeuses agapes, à la fin de chaque journée de labeur."


Nguyen Dac Nhu-Mai
Membre d'Ad@lY


Écrire commentaire

Commentaires : 0