Le Professeur Marcel Autret

Institut Pasteur et Vietnam

Le Pr. Marcel Autret à son Bureau de Directeur de la Division de la Nutrition et des Politiques alimentaires, à la FAO, Rome, 1960

Le Pr. Marcel Autret à son Bureau de Directeur de la Division de la Nutrition et des Politiques alimentaires, à la FAO, Rome, 1960



Dès qu’il ouvrit les yeux le 30 juillet 1909 en Bretagne, jusqu’à ce qu’il les fermât le 19 décembre 2001 à Nice, lePr. Marcel Autret aima la vie, et il dédia avec passion la sienne à la Nutrition, d’abord aux Instituts Pasteur, puis à la FAO et autres Organismes internationaux.

Il avait choisi d’œuvrer aux Instituts Pasteur de Hanoï, dès la fin de ses études universitaires à l’Ecole de Santé Navale de Bordeaux (France) couronnées par l’année à l’Ecole d’Application du Pharo de Marseille (1928-1933), qui le font Docteur en Pharmacie et Licencié es Sciences.

Dès le premier séjour (1934-1937), détaché de la Marine à l’Institut Pasteur, et après un court séjour à l’Institut Pasteur de Saigon, il dirigea à celui de Hanoi les Services de Chimie (hydrologie, chimie des eaux, biochimie, chimie biologique, analyse, contrôle et purification des eaux), et de contrôle des aliments et des fraudes alimentaires. Il fut professeur de Toxicologie et de Biochimie à la Faculté de Médecine de Hanoi (1935-1945), en même temps que professeur à l’Ecole de l’Intendance, et Expert auprès des Tribunaux en fraudes alimentaires et toxicologie.

 

M. Autret, en 1936, au milieu de ses élèves en Toxicologie et Biochimie  à la Faculté de Médecine et Pharmacie de Hanoï

M. Autret, en 1936, au milieu de ses élèves en Toxicologie et Biochimie  à la Faculté de Médecine et Pharmacie de Hanoï

Ses nombreuses tournées de travail dans tout le Tonkin l’amenèrent à s’intéresser à l’alimentation des populations qu’il rencontrait, particulièrement touchées dans le Delta surpeuplé du Fleuve Rouge. Il décida donc d’inscrire à son programme de travail la question alimentaire. Vaste domaine allant de la chimie à l’art médical, en passant par l’hygiène et la nutrition, qui lui valut l’honneur d’être acteur, représentant de la France, à la  Conférence intergouvernementale des Pays d’Orient sur l’Hygiène rurale en août 1937 à Bandoeng (Java, Indonésie), organisée par le Bureau d’Hygiène de la Société des Nations. Ce fut le point de départ de l’intérêt du monde pour la Nutrition. L’accueil de ses premiers résultats présentés à Bandoeng, l’encouragea à poursuivre dans cette voie, dès son second séjour (1938-1947).

 

Le Professeur Yersin

Soit dit en passant, c’est lors de l’escale en août 1937 à Saigon où il prit un caboteur hollandais pour rejoindre Bandoeng, que MonsieurAutret retrouva le Pr Yersin, qu’il avait rencontré à son arrivée en 1934, au moment où le professeur Yersin prenait l’avion pour rentrer en France. Insatisfait des graines de quinquina qui lui avait été fournies, le Pr Yersin confia à mon père le soin de lui faire parvenir de Java des semences saines et robustes de Cinchonia Ledgeriana. Ce sont elles qui sont à l’origine des plantations actuelles.

 

L’Eau

Lorsque le Pr. Autret retourna au Vietnam dans les années 80 pour la pose de la première pierre de l’Institut de Nutrition, le Ministre de la Santé qui l’accueillit à sa descente d’avion, fut étonné de constater que c’était grâce au travail dans les années 30 de ce septuagénaire qu’il avait pu - après la découverte, dès les guerres terminées, dans les archives de l’Institut Pasteur de Hanoi des plans détaillés de forme et de fonctionnement, ainsi que des lieux précis d’implantation – qu’il avait pu remettre rapidement en activité tout un réseau d’une trentaine de stations d’épuration des Eaux sur tout le Tonkin.

A l’actif de M. Autret, on peut même ajouter la création, dès le début des années 40, d’un Camion d’épuration des eaux de type Autret, modèle de station mobile qui pouvait débiter jusqu’à 2.000 litres/h d‘eau pure, qui fut fort utile quand arrivèrent les troubles.

Le Pr Autret s’intéressa aussi de très près aux possibilités minérales et thermales des eaux du Tonkin, du point de vue géologique, chimique et bactériologique (dont les résultats furent publiés dès 1941 dans la Revue Médicale d’Extrême-Orient), proposant ainsi 35 sources intéressantes, surgissant principalement dans les régions de Son-La et de Ninh-Binh, soit diurétiques par leurs sels de calcium, ou anti-cholestérol par leurs sels de magnésium, soit utiles en bains contre les rhumatismes, la fatigue ou les problèmes osseux.

 

L’Alimentation et la Nutrition

Lors de ses nombreuses tournées de travail, Monsieur Autret fut alerté par l’état général de santé de populations rencontrées, et s’intéressa donc à leur alimentation et leur nutrition, dont celui-ci dépendait. Il publia ainsi le résultat de nombreuses études, dont par exemple : La protéinémie de l’Annamite du Tonkin - La cholestérolémie de l’Annamite du Tonkin - La chimie du sang des Annamites, étude d’anthropologie comparée, qui montra que l’alimentation et les endémies jouent un rôle important dans la composition du sang, idée novatrice à l’époque - Le problème alimentaire en Indochine - Les laits de vache du Tonkin - Syndrome malin d’origine nutritionnelle chez le nourrisson vietnamien en Indochine, qui fit la relation entre ce que l’on appelait la bouffissure d’Annam et le manque de protéines de l’enfant sevré trop tôt, ce qu’il retrouvera ensuite en Afrique, le  Kwashiorkor, relation qui permit d’éradiquer définitivement du monde cette cause de surmortalité infantile, en particulier grâce à la création d’aliments protéinés pour l’enfance. Etc.

Toutes ces constatations l’amenèrent très tôt à créer un Laboratoire d’Hygiène alimentaire (1939) à l’Institut Pasteur de Hanoi, où il élabora la fameuse «Table de compositions des Aliments qui fait encore référence (Table qu’il avait commencée dès son passage à Saigon en 1934 lorsqu’il sillonnait Cochinchine et Cambodge à bord de la voiture de fonction de l’Institut Pasteur, qui n’était autre que le fameux bolide vert foncé, la « Zèbre » qui fut au Pr Yersin). Cela permit aussi de prescrire des rations de combat et de survie basées sur les produits locaux, ainsi que de mettre au point des aliments de substitution en temps de guerre, comme de produits de substitution qui permirent de continuer à produire du froid et à fabriquer les vaccins. Ce Laboratoire a continué ses fonctions jusqu’à la création en 1988 du National Institute of Nutrition.

 

Carrière internationale et le Vietnam

Après la seconde guerre mondiale et un passage de deux ans (1947-1949) au CNRS à Paris comme Adjoint du Pr Terroine (directeur du CNERNA, le Comité national d’Etudes et de Recherches en Alimentation et Nutrition) où, chargé des Territoires d’Outre-Mer, il fait apprécier son expérience des problèmes de l’alimentation des populations et des maladies de carence en milieu tropical, Monsieur Autret est mis à la disposition du Ministère des Affaires étrangères pour servir dès 1949 à la FAO (United Nations Food and Agriculture Organization) à Washington (1949-1951) puis à Rome (1951-1971) où il a d’abord eu la responsabilité de la Division Afrique-Amérique-Latine.

Et ce n’est donc que lorsqu’il devint Directeur de la Division de la Nutrition et des Politiques alimentaires en 1960 que, étant en charge du monde entier, il put revoir et travailler avec le Vietnam jusqu’à sa retraite en 1971, et ensuite comme Expert pour de nombreux Organismes internationaux spécialisés - FAO, World Food Program, UNICEF, etc.

Il put travailler avec le Vietnam à plusieurs reprises : lors d’une Conférence internationale de Nutrition à Saigon en 1962, en présence du Président Ngo Dinh Ziem - en 1982 pour la pose de la première pierre du N.I.N (National Institute of Nutrition, dont le premier Directeur fut le Pr Tu Giay) créé à Hanoi à son instigation, séjour où il a eu le plaisir de faire la connaissance du Directeur et du Sous-Directeur de l’Institut Pasteur, les fils de Monsieur Hoang Tich Tri, son collaborateur de travail à son second séjour en ce même Institut Pasteur ; où il a eu le plaisir de retrouver monsieur Nguyen Van Mao, son adjoint à l’Institut Pasteur durant le second séjour ; et de poser pour une photographie, qui orne maintenant les murs de la Bibiothèque de l’Institut avec, entre autres, le Pr Koy, Directeur de la Santé et le Pr Tu Giay Directeur du N.I.N - entre ces deux dates, il avait obtenu de haute lutte des Organismes internationaux un Plan quinquennal pour le Vietnam - en 1984 il revient à Hanoï pour un Séminaire UNICEF (United Nations International Children’s Emergency Fund) sur la Nutrition de l’Enfant - en 1982, 1983 et 1984, il est au Vietnam pour des missions comme Expert-Conseil au nom de la FAO, en 1982 et 1984 au nom du WFP, en 1982, 1983, 1984, 1985 au nom de l’UNICEF - puis en 1992, en présence du Président du Comité national de Recherche scientifique et technique du Vietnam, le Général Giap, pour l’inauguration de la Bibliothèque du National Institute of Nutrition, à laquelle M. Autret fit don de toute sa documentation de Nutrition, et qui désormais porte son nom, Pr. Autret’s Librairy.

En plus de ses propres travaux et des Cours de Nutrition de Marseille 1952-1955, cette Bibliothèque comprend : 231 revues scientifiques, 430 rapports d’enquêtes méthodologiques, 24 Cours et 29 Manuels de formation nutritionnelle, 28 publications sur la composition des aliments, 209 volumes de publications de la FAO, 34 publications sur la Malnutrition de l’Enfant, les rapports de 12 Congrès mondiaux, 70 tirés à part, 88 livres du Domaine de la Nutrition, 189 livres sur la Nutrition au Vietnam.

Le Président Ngo Dinh Ziem avec M. Autret (Directeur Division Nutrition FAO) à la Conférence de Nutrition, Saigon 1962

Le Président Ngo Dinh Ziem avec M. Autret (Directeur Division Nutrition FAO) à la Conférence de Nutrition, Saigon 1962

Devant l’Institut Pasteur de Hanoi, 1984 de gauche à droite :  Le Pr Koy, Directeur de la Santé le Pr Tu Giay, Directeur du N.I.N Mme Than, du Ministère de la Santé le Pr.  Marcel Autret M Nguyen Van

Devant l’Institut Pasteur de Hanoi, 1984 de gauche à droite :  Le Pr Koy, Directeur de la Santé le Pr Tu Giay, Directeur du N.I.N Mme Than, du Ministère de la Santé le Pr.  Marcel Autret M Nguyen Van Mao, de l’Institut Pasteur le Directeur du Service administratif.

Lors de l’inauguration de la Bibliothèque du N.I.N. (1992)  l’équipe de l’Institut de Nutrition de Hanoi entoure : le Directeur, le Pr Tu Giay, (3° à partir de la gauche) le Président du CNRST, Gl Gia

Lors de l’inauguration de la Bibliothèque du N.I.N. (1992)  l’équipe de l’Institut de Nutrition de Hanoi entoure : le Directeur, le Pr Tu Giay, (3° à partir de la gauche) le Président du CNRST, Gl Giap (7° à partir de la gauche) le Pr Autret, Dir. Div. Nutrision.

Son immense expérience, acquise sur le terrain, nourrie par une curiosité scientifique toujours en éveil, son enseignement de pointe tant en français qu’en anglais, la formation d’un nombreux personnel qualifié dans tous les pays qui en avaient le désir et le besoin, et sa passion pour la Nutrition de tous, lui avaient ouvert très tôt les portes de nombreuses Sociétés savantes prestigieuses du monde entier : CRS Indochine, CNERNA, Comité consultatif et technique CIE, Comité consultatif FAO-OMS sur les problèmes de Protéines, CMS Georges Ley de Paris, Conseil d’Administration de l’INDHA Nice. Et il était membre élu de l’Institut de Nutrition des USA, membre de la Fondation Française de Nutrition, de la Royal Society of Medicine de Grande-Bretagne, de la Société de Nutrition du Chili comme de Colombie, de la Société belge de Médecine tropicale, des Société de Chimie biologique, de Pathologie exotique, des Experts Chimistes de France.

Et lui valurent de nombreuses récompenses scientifiques, à lui dont la modestie ne les demandait pas : en 1938 Lauréat de la Faculté de Pharmacie à Marseille et Médaille de Bronze du Ministère d’Outre-Mer, Lauréat de l’Académie de Médecine en 1947, Chevalier de la Légion d’Honneur en 1948, Lauréat de l’Académie des Sciences en 1954, Médaille d’Or de l’Académie de Médecine (Hygiène) en 1964, Officier du Mérite Agricole en 1973.

En 2001, le Pr. Autret reçut la lettre suivante du Pr. Ha Huy Khoi, Directeur (le Pr Tu Giay n’était plus) de l’Institut National de Nutrition, de Hanoi, Ministère de la Santé, en date du 9 juillet 2001 :

Dear Pr Marcel Autret,

During the development of the National Institute of Nutrition, we have received many great contributions from you and it was affected productively to the growth of the N.I.N. The Vietnam Ministry of Health and we highly appreciate your contribution to the Cause for Health Care and Protection of the People of Vietnam especially for the Nutrition Works and we are very glad to inform you that the Vietnam Minister of Health has decided to offer you the Medal “ For People ’ s Health ” . This is the first Distinction Medal for those with contributions to the Health Care of Vietnam People.

We would like to enclose here a copy of the Decision. We will see the convenient time to held a ceremony for offering the Medal to you. We will inform you further detailed information.

With our congratulation to You.

With best regards.

Yours sincerely.

Diplôme de la Médaille « For People’s Health » décernée au Pr. Marcel Autret par le Ministre de la Santé, Hanoi, Vietnam, juillet 2001

Diplôme de la Médaille For People’s Health décernée au Pr. Marcel Autret par le Ministre de la Santé, Hanoi, Vietnam, juillet 2001

Cette récompense est venue clore soixante années (1934-1994) de coopération avec ce pays où est née sa vocation et sa passion pour la Nutrition, et ce peuple que le Pr Autret a aimé épauler dans sa recherche de qualité de sa santé.

 

Françoise Autret, Pharmacien, Biochimiste en Nutrition

Annie Autret-Lutz, Docteur en Médecine.

ses filles.

Nice le 11 février 2012


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Vu Ngoc Quynh (mercredi, 07 mars 2012 22:33)

    Je lis l'article de madame Françoise Autret sur son père,le Professeur Marcel Autret avec émotion. J'ai appris à connaître l'oeuvre de cet homme généreux à travers plusieurs documents que madame Françoise Autrer m'a aimablement envoyés.
    Cordialement.
    Vu Ngoc Quynh

  • #2

    Autret-Bourgeois Philippe (dimanche, 23 décembre 2012 17:24)

    Et en plus c'était le meilleur grand père au monde...
    Philippe Autret-Bourgeois

  • #3

    Anna Owhadi Richardson (mardi, 30 avril 2013 04:05)

    AD@lY a reçu le Pr.TU GIAY à Montpellier lors de la semaine "Saveurs et traditions du Vietnam sur les traces de Yersin" que nous avons organisé à Agropolis Muséum avec LOUIS MALASSIS . Il y avait RAYMOND AUBRAC et ALEXANDRE MINKOWSKI . J'ai appris alors l'immense oeuvre du Pr. MARCEL AUTRET au Vietnam. Le pr. TU GIAY m'a fait visiter avec beaucoup de fierté et de modestie l'Institut de recherche en nutrition de Hanoi.Lorsque je l'ai revu dans les derniers moments , il évoquait encore avec admiration MARCEL AUTRET.Notre site est honoré de contribuer au devoir de mémoire . Merci à Mme Francoise Autret.