Dalat 2020-2030-2050

La conférence et l'exposition

Da Lat city masterplan 2030 and vision 2050


qui a eu lieu le 26/9/2012
à l'IAU, 15 rue Falguière-75025 Paris
sont une mine d'informations pour connaître l'avenir de Da Lat et des environs.
Notons les personnalités présentes:
-du côté vietnamien:
Mme Phan My Linh, Vice-Ministre de construction,
Mr Ngo Quang Hung, directeur de SIUP,
-Mr Nguyen Xuan Tien, président du Lam Dong PC
-Mr Tran Ngoc Chinh, architecte et rédacteur en chef de la revue Quy hoạch Đô thị (Planification urbaine)
-Mr Vuong Anh Dung
-du côté français:
Mme Christine Larousse, qui introduit le programme et les participants,
Mr Thierry Huau,<t.huau@interscene.fr>, paysagiste-Urbanisten.
Mme Lenoble, responsable de l'horticulture à Anjou.
L'association Adaly est là, avec Mme le docteur Anna Owhadi-Richardson, Mr Nguyen Hao Tam, le docteur Vu Ngoc Quynh.
Les participants sont de 70 personnes. A noter parmi eux des architectes français, Jean-Louis Marin a une agence à Ha Noi,
L'exposé magistral de Mr Thierry Huau concentre sur 3 points au sujet du développement de Da Lat et des environs:
-développement touristique,
-développement de l'agriculture et de l'horticulture,
-développement de la tradition scientifique de Da Lat: écoles et universités, high-tech.
le masterplan fixe ce développement en deux étapes:
-étape 2012-2030, celle qui commence,
-étape 2030-2050, étape future.
Le souci majeur du plan:
-est de conserver le patrimoine de la ville de Da Lat, créé il y a 120 ans par le gouverneur général de l'Indochine, Paul Doumer, sur proposition du docteur Alexandre Yersin, qui avait découver tle plateau Liang Bang. Ernest Hébrard fut le premier à planifier la construction de la ville en 1923 sur une surface de 30.OOO hectares pour une population de 30.000 à 50.000 habitants. Le but visé est d'en faire une ville de villégiature dans la forêt et entourée de collines, traversées pas des lacs artificiels(Le Lac Xuan Huong est le principal)dont la source Cam Ly est le fil rouge. Les architectes-urbanistes suivants, de Pinault à Lagisquet (1943) densifient l'urbanisation tout en conservant le plan initial tracé par Ernest Hébrard.
Da Lat, avec ses 700 villas de la période coloniales, ses bâtiments administratifs, son lycée Yersin, ses parcs, ses lacs, doit être conservé car la ville est sans cesse menacée par la pollution de l'eau due à l'horticulture intensive dans la ville, la construction de nouveaux bâtiments et de nouvelles maisons.
Le masterplan vise à conserver la ville par un périmètre qui fixe la limite de la ville, la décentralisation des surfaces de culture, le développement des espaces de loisir.
La région qui entoure Da Lat est intéressée dans la masterplan: développement de l'agriculture et de l'horticulture, assainissement de l'eau, développement des axes routiers .
Les interventions de Mme Phan My Linh, de Mr Ngo Quang Hung, de Mr Nguyen Xuan Tien témoignent de l'engagement du côté vietnamien dans le  programme du développement de Da Lat et des environs.
Les échanges nombreux avec les participants présents montrent combien l'avenir de Da Lat les intéresse.
Nous suivons attentivement les suites.
Vu Ngoc Quynh

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Kimousse (dimanche, 30 décembre 2012 15:56)

    belle photo !